L’enduit est un revêtement mural destiné à protéger les parois des intempéries. C’est un mortier de sables ou de graves inférieur au centimètre, et lié par de la chaux. Ce liant peut parfois être remplacé par du plâtre ou de l’argile, généralement en intérieur ou par du ciment dans les époques récentes. Le corps de l’enduit est constitué de plusieurs couches de mortier à granulométrie dégressive au fur et à mesure que l’on se rapproche de la couche finale. Son épaisseur varie de un à plusieurs centimètres.

L’enduit a plusieurs fonctions: protectrice, esthétique et un rôle de gestion de l’hygrométrie, très important pour la sensation de bien-être dans la maison.

Un enduit va avoir un rôle protecteur en tant qu’interface entre la maison et l’extérieur. Il sert de barrière contre les intempéries. Mais ce n’est pas pour cela qu’il doit être étanche. L’humidité viciée de l’air produite par les activités intérieures (cuisine, douche…) doit être évacuée ainsi que celle pompée par les murs au niveau des fondations des maisons anciennes. La terre crue et la chaux, contrairement au ciment ont cette propriété de perméance et contribuent à rendre sain un habitat.

L’esthétisme est également une notion importante. Les enduits traditionnelles peuvent revêtir plusieurs aspects selon qu’ils sont talochés, grattés, épongés ou fouettés. Ils peuvent être également à pierres vues ou apparentes.

Quant au critère hygrométrique, la chaux et surtout la terre sont des matériaux qui peuvent prendre en charge une grande quantité de vapeur d’eau et limiter l’utilisation de VMC. Cette propriété participe au confort en abaissant la température des pièces de vie en été et inversement en apportant quelques degrés en hiver. Ce sont des climatiseurs naturels.

Tous mes enduits sont réalisés à partir de matériaux sains et naturels que je confectionne dans mon atelier à partir de produits de base (le liant, l’agrégat et le pigment). Ils ne dégagent aucun composé organique volatil (COV).